Voyages dans les montagnes du Pakistan

Pakistan expériences

30) Baltoro ski tour II - Printemps 2016.

Succès total pour cette deuxième édition du Baltoro Ski Tour. Cette année, grâce à un enneigement très abondant et à un beau temps stable, nous avons pu profiter à 100% de la grandeur des lieux, visiter intégralement les hauts bassins des glaciers du Baltoro, Abruzzes, Godwin Austen, et Savoy. Nous étions seuls, aucune expédition sur le K2, Broad Peak ou Gasherbrums. Cette expérience fut extraordinaire ! Des IMAGES .

29) Baltoro ski tour I- Printemps 2015.

Première expérience à skis sur le Baltoro. La météo nous a bien servi, du grand beau, presque tous les jours. Certains espéraient même une petite tempête de neige pour s'offrir un peu de repos sous la tente... La neige était transformée, facile à skier. Le glacier est accidenté, vallonné, on est loin des grandes platitudes de Snow Lake. Les sommets alentours sont d'une grandeur spectaculaire, envoutante, unique au monde. Nous avons eu le temps de nous approprier ce paysage dantesque, en parcourant tous les grands axes, en campant dans des positions stratégiques pour embrasser l'ampleur du paysage.

Nous avons pu admirer tous les sommets phares de la région : les tours de Païju, de Uli Biaho, Trango, de Lobsang, de Muztagh, le K2, le Broad Peak, les Gasherbrum I, II, III et IV, le Chogolisa, le Baltoro Kangri, le Snow Dome, le Sia Kangri. Nous avons visité les camps de base du K2, GI et GII et GIV. Au total 11 jours passés au dessus de Concordia, immergés dans le sanctuaire des plus grosses montagnes du monde.

Il a exceptionnellement peu neigé sur le Karakoram cet hiver, les crevasses étaient mal bouchées, nous n'avons pas pu remonter le glacier de Savoie pour aller voir la face ouest du K2. Ca sera pour la prochaine fois ! Quand au Windy Gap, trop loin !

Le contact avec le contingent militaire du Baltoro (présent depuis 30 ans !) a été très chaleureux, nous avons été invité plusieurs fois dans leurs camps, à déguster des tournées de thé et des pakoras tout frais. A 4 reprises les hélicoptères de ravitaillement nous ont lancé des bouteilles de Pepsi, des jus de fruits, de la limonade. Les militaires étaient étonnés de nous voir nous balader sur leur glacier, sans l'aide de porteurs, en toute liberté, à une saison où jamais personne ne vient. 

L'ambiance générale était détendue dans le Gilgit Baltistan, même sur la KKH. Escorte de principe pour les étrangers. On ne déplore aucun incident depuis l'attentat du Nanga Parbat en juin dernier. Le groupe de militants qui sévissait au Diamir a été capturé. L'armée adopte une position très ferme et sans ambiguité contre les militants talibans depuis que des hauts gradés ont été tués l'an passé. Les populations (Diamir et Kohistan confondus) ne semblent plus prêtes à héberger des militants. L'expérience de la terreur taliban à Swat (années 2005 / 2009) a marqué les esprits.

La police a levé le système de convois pour les transports en commun circulant sur la KKH (en place depuis près de 2 ans). Le climat est donc plutôt à l'optimisme.

Les prix augmentent dans le pays, toutes denrées et services confondus, mais la monnaie se tient bien face aux devises étrangères. Le coût des voyages vont être revus à la hausse.

Nous avons visité le nouveau pensionnat à Askole, financé par les donateurs de l'association Les Enfants du K2. Les enfants sont maintenant bien installés. Les résultats scolaires sont corrects et  2 élèves sur le 8 sont brillants (1er et 2eme place de leur classe). Ces enfants sont sacrément débrouillards, ils s'autogèrent, ils sont déjà bien différents de leurs frères qui vivent à Askole. Compte rendu sur le site de l'association

 

28) Hispar Workman Peak Snow Lake Lupke Lawo Biafo - Printemps 2013. 10 édition des Karakoram Ski Expédition. 3eme traversée Hispar Biafo. 1er fois au Workman Peak (ça vaut le coup !).  Conditions météo difficiles. On a pris au moins 2,50 m de neige en cumulé, pendant nos 16 jours en autonomie sur le glacier. L'expérience a fait que nous sommes passés sans stress, mais avec beaucoup d'effort quand même. Il y a eu des moments difficiles, notamment 5 jours de suite sans visibilité, à se heurter au mur blanc du brouillard, à avancer à la boussole en guettant les microreliefs piégeux, à attendre dans la tente en regardant de temps en temps dehors, avec la même remarque lancinante : Heavy Snow... Tout le monde s'est rendu compte que l'aventure était réelle ! Nous avons eu nos jours de chance, avec ce camp fabuleux perché dans la montée du col d'Hispar, avec une balade somptueuse au coucher de soleil au dessus de l'immense glacier très crevassé où l'on avait bataillé pendant 5 jours pour trouver notre chemin. Le jour du col, par beau temps, salué par un gypaête qui s'est échoué à quelques centaines de mètres de nous, et dont on ne sait pas s'il a pu redécollé dans cette neige profonde qui devait géner sa course. L'ascension du Workman peak, une magnifique rando à skis, un belvèdère incroyable sur le col d'Hispar, Snow Lake et le glacier de Biafo, avec du bon ski en bonus ! Nicolas a signé la première decsente en surf, se tirant la bourre avec Damien et Anne, à fond les manettes ! L'exploration du Lupke Lawo s'est résumé à un camp à 4900m, avec une fenètre de visibilité de 45 mn qui a confirmé le grand intérêt de l'endroit pour le ski. Mais le ciel s'est refermé et le grand blanc a gommé le paysage ainsi que nos espoirs de gravir des sommets inconnus. Le projet d'ascension du Tahu Rutum, un gros morceau, est reporté à une expédition future ! Nous avons attendu le dernier moment pour descendre de Snow Lake, et nous avons bien fait : le soleil s'est finalement montré, et tout le monde a pu embrasser l'immensité de cette plaine glacée dans laquelle sont ancrées les parois verticales des tours de Solu, du Baintha Brakk et quantité de sommets glaciaires sans nom. La descente de Biafo, gigantesque défilé hérissé de flèches de granit, s'est effectué dans de belles conditions, sans trop d'efforts et avec des vues sensationnelles. Et c'est toujours avec le même bonheur que nous avons retrouvé les hommes d'Askole venus à notre rencontre sur le glacier, menés par notre ami Hassan, au sourire indéfectible.  Une expédition difficile, exigeante mais gratifiante, qui rappelle que les Karakoram Ski Expéditions ne sont pas jamais à prendre à la légère ! Des images.  

 

27) Autour du Nanga Parbat - Automne 2012. Un très beau programme qui nous a mené au pied de toutes les grandes parois du Nanga Parbat. Cela permet de découvrir 3 vallées bien différentes, toutes spectaculaires. Le Diamir, d'une sauvagerie terrible, totalement enclavée, avec des versants d'une raideur effrayante. Les cultures en terrasses sont gagnées sur un relief extrêmement difficile. Les alpages sont cependant magnifiques, et le versant Diamir du Nanga Parbat est somptueux. TRès peu de trekkeurs se rendent au Diamir, seuls les grimpeurs tentant de gravir la voie Kinshoffer visitent cette vallée perdue. Le versant Raïkot est beaucoup plus "développé", avec une piste menant au dernier village, Tato. Les alpages de Fairy Meadows sont équipées d'infrastructures touristiques, resorts avec bungalows de bois, restaurants, salon lounge ! Avec vue imprenable sur le glacier de Raïkot et la paroi du même nom. Nous nous sommes rendus au pied du Buldar Peak, un bélvèdère fabuleux, que nous avons gravis juqu'à une centaine de mètres du sommet, à cause d'une mauvaise météo. La troisième vallée, Rupal, est sur le côté sud de la montagne. La paroi qui domine est l'une des plus haute du monde, avec 4200 m de dénivellée ! L'ambiance est bucolique, le trek est facile, et superbe. Nous avons grimpé la base du Rupal Peak, une randonnée qui offre des points de vue très aériens sur la vallée et la paroi de Rupal. Un programme très dense pour une découverte approfondie de cette montagne énorme. Des images 

26) Nobande Sobande printemps 2012.  Partis pour réaliser une deuxième fois le "Tour de l'Ogre", nous sommes contraints pour des raisons de sécurité, à renoncer au franchissement du Skam La. Une météo difficile et d'importantes chutes de neige rendent trop dangereux la descente par son versant ouest, abrupt et exposé aux avalanches. Nous explorons le glacier de Nobande Sobande, magnifique et très intéressant en matière de ski de randonnée. Nous skions le Hanispur dôme, à 5770m, un bélvèdère somptueux. Nous découvrons le passage entre le bassin de Nobande et de Braldu. Un des membres du groupe, Nicolas, inaugure le "split surf". Des images

25) Shimshal - Les alpages et la transhumance automne  2011. Tout se passait pour le mieux pour ce projet de suivre une 3eme fois le kutch, la grande transhumance d'automne des Shimshalis. Bonne météo, bon timing, bon groupe. Et puis le destin a frappé. Le jour du départ de la transhumance, au lever, Lucette M. fait un malaise cardiaque et s'éteint en 30 minutes. Les Shimshalis ont été exemplaires dans leur soutiens. 

24) Grande Traversée printemps 2011. Un très bon crû pour cette 3eme édition de la Grande Traversée. Une météo clémente qui nous a permis de gravir le Braldu Brakk (6200 m), le Sim La, et le Dom Brakk. Les panoramas s'étendaient sur 200 km de la chaine du Karakoram, c'était fabuleux. Malgré la connaissance des lieux, cet itinéraire m'a encore paru de très grande ampleur. Ca n'est pas une mince affaire ! "Not a small piece of cake" dirait Jahangeer !  Des images

23) La boucle du Baltoro automne 2010. Après les inondations du mois d'août je craignais de voir les oasis en partie détruites, mais non, les villages de montagnes (hormis 2) n'ont pas souffert de gros dégats. Nous avons marché sur le Baltoro pendant 10 jours, en remontant sa rive gauche jusqu'à Concordia et le camp de base du Broad Peak. Retour original par la rive droite du glacier, sous les parois des Lobsang Spire, de Cathedral, et de Trango. Visite au lac du camp de base de Trango, sous les Uli Biaho Tower. 10 jours dans un univers de haute montagnes sans pareil. Et nous étions le seul groupe sur le Baltoro en cette fin de saison. Des images

22) Traversée Hispar Biafo printemps 2010 C'est la deuxième fois que je réalise ce parcours magnifique. Les conditions pour la montée sur le glacier d'Hispar ont été bonnes. Tout le groupe a rejoint le col à 5150m en 7 jours depuis le village d'Hispar. Une tempête nous a ensuite cloué 5 nuits au col, avec 1,50 m de neige fraîche.   Des images

21) Voyage dans l'Hindou Kouch pakistanais. octobre 2009 Fabuleux voyage le long du corridor afghan, dans la haute vallée du Boroghil. Une météo parfaite, un ciel cristallin. Pureté absolue du lac Karambar, monde habité sur le Boroghil, gentilesse des wakhis peuplant dans ces hautes terres, plateau glaciaire spectaculaire au col de Darkot. Et une équipe pakistanaise au top. Des images

20) Grande traversée. Printemps 2009
Comme promis, deuxième édition de la traversée depuis les confins de la vallée de Hunza jusqu'au Baltistan. 19 camps, 20 jours d'immersion en haute montagne. Conditions hivernales pas faciles. Magnifique expérience. Des images  

19) Expédition Snow Lake automne 2008
Avec l'Equipe Nationale de Filles Alpinistes, j'ai passé quelques semaines à Snow Lake pour tenter de grimper les tours de Solu. De très grosses chutes de neige ont compromis les ascensions mais l'expérience d'être perdu dans la tempête dans ce lieu hors du monde fut exceptionnelle.
Des images

18) Grande traversée printemps 2008
Première édition de cette traversée, depuis les confins de la vallée de Hunza jusqu'au Baltistan, 20 jours d'immersion en haute montagne, entre les villages de Shimshal et de Askole. Tellement beau que j'y retourne en 2009 !
Des images
pdf Album

afficheweb1_copie.jpg


17) Gojal /Pamir  automne 2007
Cette région très sauvage au nord de la vallée de Hunza est frontière avec la Chine et l'Afghanistan. Peuplé par les Wakhis, agriculteurs et éleveurs, la Gojal englobe une partie des reliefs du Karakoram et du Pamir, offrant une grande diversité de paysage au sein desquels le trek est un vrai bonheur.
Des images

16) Hunza Shimshal Eté 2007 Voyage en famille pour visiter mes amis Gilgiti et Shimshali. Treks faciles près du Rakaposhi.

15) Hunza Nagar Automne 2006 Enchainement de treks à Nagar par un automne magnifique, avec un groupe de passionnés.

14) Autour de l’Ogre 2006  printemps 2006 Seize jours d'autonomie pour remonter les glaciers qui s'enroulent autour de l'Ogre, en franchissant le Skam la à 5 660 m, technique et aléatoire. Une aventure qui s'est bien déroulée, à la faveur d'une météo clémente.
Des images

13) Shimshal Transhumance Automne 2005 Pour la deuxième foi, je participe, avec un groupe, au retour des troupeaux depuis le Pamir de Shimshal jusqu'au village. 7000 ovins sur les chemins acrobatiques suspendus au dessus de la gorge de la Pamir-i-Tang, des cols enneigés à franchir, la montagne emplie des bêlements des animaux, des cris des bergères et et des hommes qui les accompagnent. Très forte expérience humaine. 

12) Baltoro Eté 2005  Le "best seller" des treks au Pakistan, le bassin du glacier du Baltoro est unique au monde, avec ses cathédrales de granits de Trango, Païju, Muztagh, et ses barrières de sommets à plus 8000m qui trônent au dessus de Concordia. Par 2 fois je suis allé admiré la somptueuse pyramide du K2 (8611 m), qui émane une puissance intimidante. Des images

11) Snow Lake 2005 Une nouvelle visite à Snow Lake et au col d'Hispar, avec cette fois quelques belles randonnées dans le cirque d'Uzun et au dessus de Baintha. 

10) Hunza Nagar Shimshal Eté 2004 Voyage en famille avec mon fils de 4 ans, et reportage à Rash Lake ainsi qu'à la mine d'aigues marines de Chumar Bakor. 

9) Snow Lake 2004 Je retourne à Snow Lake et au col d'Hispar, en aller retour depuis Askole, sur le glacier de Biafo, explorant les possibilités de skis sur ce gigantesque Des images

8) Autour du Nanga Parbat  été 2003 Seul avec le guide Abdul Manan et un ami à lui. 16 jours à lécher les pieds des parois du Nanga Parbat, franchissant le Mazeno pass, le Karo Pass, le Kutagali pass, et un petit dernier pour rejoindre Fairy Meadow. Les images que ramène cette année complètent le projet d'ouvrage que je m'était fixé en 1993. Je me lance dans la recherche d'éditeur Des images

7) Hispar Biafo 2003 Ma première expédition à skis en autonomie au Pakistan, 16 jours depuis le village d'Hispar jusqu'à celui d'Askole. Beaucoup de tempêtes pour ce baptème, mais une découverte qui m'a  fascinée. Des images

6) Baltoro Déosaï Eté 2000  Frais de mon diplôme de guide de haute montagne, j'accompagne un groupe sur le parcours Baltoro / col de Gondoghoro. Nous rentrons de Skardu en traversant le plateau de Deosaï pour rejoindre la vallée d'Astore, au pied du Nanga Parbat, et enfin la KKH. 

5) Hindou Kouch et Shimshal Eté 1998 Trois mois de voyage. Je retourne sur le trek du col de Karambar et celui de Chilinji, et j'enchaine par 5 semaines de trek dans les montagnes de Shimshal. Glacier de Virjerab, Challenge pass, Shimshal pass, découverte du Maïdur pass, dans le massif du Ghujerab, retour pas le Boeïsam Pir Pass. 

4) Hindou Kouch et Shimshal Eté automne 1996 J'encadre un groupe sur le trek reliant la vallée de Chitral et celle de Hunza, via le col de Karambar et celui de Chilinji. Je reste ensuite 2 mois pour participer à la réalisation du documentaire TV "Shimshal", qui retrace la vie des shimshalis et leur grande transhumance d'automne. 

3) Hindou Kouch, Gilgit et Hunza Automne 1995 Trois mois de périgrination et reportage photo dans la vallée de Chitral, Zani Pass, le col de Shandur, Yasin, Gilgit, Hunza, et le Gojal. Nombreuses rencontres amicales qui perdureront. 

2) Shimshal Automne 1994 A cette époque, le route de Shimshal n'existait pas. Il fallait 3 jours de marche depuis Passu pour s'y rendre. Franchir la rivière par des tyroliennes, traverser le grand glacier de Malanguti. La découverte du village, perdu au pied de l'Hispar Muztagh, fut marquante. Malheureusement se termine douloureusement, avec une crise d'appendicite dans l'alpage de Lupghar à 4300 m. Les deux shimshalis qui m'accompagnent, Iqbal Karim et Ali Mussa, aidés par deux amis de passage, parviennent à me ramener sur la KKH. J'arrive au PIMS hospital de Islamabad après 6 jours de galères, avec une mauvaise péritonite.

1) Première découverte Eté 1993 Deux mois de voyage dans le bassin de Gilgit, Hunza, Hindou Raj, Nanga Parbat, Skardu, Deosaï. Ces montagnes me semblent tellement grandes que je décide de revenir, avec le projet de réaliser un ouvrage sur ces régions. 

 

 

 

 

Pour cette 13eme expédition à skis, Jahangeer et moi inaugurons un nouveau parcours : la traversée des hauts cols de Muztagh, qui permettent de connecter la vallée de Panmah et celle du Baltoro, en passant par le vaste bassin supérieur du glacier de Sarpo Laggo, qui s'écoule en Chine. Ce parcours relie tous les points que nous avons visités lors des 12 expéditions à skis précédentes. Une grande aventure qui plaira aux fidèles de ces raids hors normes, et à tous ceux qui recherchent de nouvelles expériences, très très loin des sentiers battus. De l'imprévu, de la grandeur, de l'amitié, et des merveilles.

Du 14 avril au 12 mai 2017

Départ confirmé

Contact et renseignements

Lire la suite...
 

 Karakoram versant chinois 

25 jours, du 24 septembre au 18 octobre 2017
4eme édition de mes voyages dans le Karakoram chinois. Objectif : le SANCTUAIRE des GASHERBRUM, au pied du plus grand des cirques glaciaires du globe. Un grand périple en Asie Central via Bishkek (Kirghizistan), la passe de Torugart, Kashgar, Yarkand, le désert du Taklamakan,  les montagnes du Kun Lun, la passe de l'Aghil, et la vallée perdue de la Shaksgam. 

Contact et réservation

 

 

Lire la suite...